YOGA POUR SOPHROLOGUES

15 techniques

15 techniques accessibles et étonnantes

Sophrologues ! Aimeriez-vous disposer de plus d’exercices physiques et de respiration dans votre boîte à outils ? Le yoga offre à ce niveau une richesse aussi étonnante qu’efficace.
Les postures de yoga remettent en mouvement tout en douceur ceux qui ont besoin de reprendre une activité physique. De nouveaux élèves aimant un yoga doux et en demande d’intériorité ont l’opportunité de découvrir la sophrologie.
Conçu pour les sophrologues, ce programme en ligne offre l’opportunité d’enseigner avec professionnalisme et sérieux 15 étonnantes techniques de yoga faciles et accessibles à tous en 4 semaines tout en les alliant à la sophrologie.

Date de la formation : 22 février au 21 mars. Comptez un travail personnel hebdomadaire d’environ 2 heures par semaine à votre rythme.

Pour participer gratuitement au lancement de ce nouveau programme en ligne, je vous invite à remplir ce formulaire en cliquant sur ce lienn ainsi qu’à le partager le plus largement possible avec toute personne qui selon vous, aimerait en profiter.

Objectifs de ce programme en ligne

  • 1 – Créer une nouvelle offre de cours, fidéliser ses élèves
  • 2 – Proposer une activité physique toute douce et accessible à tous
  • 3 – Eduquer à la prévention des douleurs, des blessures et des maladies
  • 4 – Accroître la confiance en soi
  • 5 – Elargir sa palette d’offres dans les entreprises.

Contenu

  • 12 postures
  • 3 respirations
  • techniques d’alliance du yoga et de la sophrologie
  • thématiser
  • s’entraîner
  • plonger dans les origines de la sophrologie

Condition de participation : exercer la sophrologie

La formatrice

Mila RIVAULT (alias Mila Parvati) est formatrice de yoga 500 E-RYT, avec plus de 25 ans de pratique et 14 ans d’enseignement, elle possède une approche somatique du yoga. Egalement sophrologue, Mila est spécialisée dans le stress post-traumatique. Elle est l’auteur du livre STress post-traumatique, les solutions naturelles. Ed Leduc.

Pour s’inscrire, c’est par ici

Enquête YOGAsophro – Emotions

TSPT - Apaiser les émotions difficiles

Dans le cadre d’un nouveau programme en ligne de Yoga et de sophrologie, je cherche des femmes âgées entre 25 et 65 ans sentant à la suite d’un traumatisme que la vie leur échappe. Ces personnes ont déjà suivi des thérapies. Elles en suivent peut-être encore, mais aucune d’elles ne les a apaisé sur le long terme. Elles désirent apprendre à mieux vivre les émotions difficiles, atteindre un équilibre dans ce domaine, voire l’équanimité. Si vous vous retrouvez dans ce profil, en répondant avant dimanche prochain 31 janvier à un formulaire de 10 questions en ligne, vous aurez peut-être la chance de gagner une séance personnalisée* et gratuite en ligne avec moi sur votre problématique.

*sur tirage au sort.

Stress post-traumatique, les solutions naturelles

Syndrome de stress post-traumatique

Depuis la sortie du livre du Camille Kouchner, la familia grande, le thème de l’inceste a le vent en poupe dans les médias. Pas un jour depuis, sans qu’une personnalité ou le quidam ne dévoile son drame. Plus les semaines passent et plus j’ai l’intime conviction qu’un grand changement de paradigme est en train d’opérer dans la société française. Pour la première fois, je vois les oppresseurs trembler. Duhammel a démissionné de son poste.. Et j’ose espérer que de nombreux autres vont tomber d’ici peu et que justice soit faite pour punir l’un des plus grand crime existant. Violer un corps va bien plus loin qu’un acte physique, c’est une vie entière de gâcher et presque toujours des familles détruites ! Pire encore, le traumatisme peut se transmettre de génération en génération, la science l’a démontré !

J’ai la chance de vivre ces années-là, je les attends depuis si longtemps ! S’il est vrai que parler pour la première fois constitue le premier pas pour se relever de ce traumatisme, il n’est hélas pas le dernier. Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir de partager avec un large public toutes les meilleures thérapies et approches pour panser ce traumatisme, dont je me suis relevée, il y a maintenant environ 17 ans.

A paraître le 9 mars prochain, le livre Stress Post-traumatiques, les solutions naturelles présentent non seulement ce parcours, et bien d’autres encore, et surtout vulgarisent les thérapies possibles pour se relever. Il met l’accent sur l’approche somatique pour libérer le corps du poids du passé. Le stress post-traumatique, ce n’est pas seulement le souvenir d’un traumatisme, c’est le passé qui est emprisonné dans le corps et qui continue à opérer sans que la victime puisse le contrôler.

Le yoga allié à la sophrologie font partie des excellents remèdes pour réhabituer le corps à vivre dans le présent. A paraître donc le 9 mars prochain. Retrouvez en cliquant ici le programme gratuit en ligne de 3 semaines.

Professeur de yoga et stressé !

Rien de plus normal ! Souffrir de stress quand on porte l’étiquette de professeur de yoga, sophrologue ou autre thérapie du bien-être représente souvent un tabou. Pour paraître au top auprès de nos élèves ou de notre public, bien souvent, nous nous imposons d’incarner le bien-être en toutes circonstances et il peut devenir difficile d’afficher publiquement nos tensions. Pourtant, je vous l’assure, la réponse de stress et de combat fait partie également de l’adn du professeur de yoga et des sophrologues ou tout autre thérapeutes.

C’est justement parce que nous en avons souffert dans le passé, que bien souvent, nous avons envie de faire du bien aux autres. Mais, hélas cela ne garantie nullement de retomber dedans.  Mon premier conseil :  ne pas culpabiliser ! Stresser fait partie des aléas de la vie. Notre organisme a été ainsi programmé pour répondre de son mieux aux situations difficiles. Le bon stress nous maintient éveillé et passionné pour ce que nous entreprenons. Trop de stress endommage la santé. Les stress extrêmes handicapent vraiment. Deuxième conseil : Quand vous sentez que vous devenez trop réactif, il est temps de décélérer.

Revenez à vos pratiques (même si vous n’avez plus le temps pour les faire ! Ce sont évidemment les cordonniers les plus mal chaussés !) Riez ! Surtout soignez votre sommeil, c’est la clé. Une bonne gestion du stress comporte nécessairement des outils pour apprendre à protéger son sommeil et à se détendre à volonté. Il est temps d’activer la réponse de relaxation dans le corps, qui existe tout comme la réponse de fuite et combat. 

Dernier conseil : Si votre formation initiale ne comportait pas de module gestion du stress, pourquoi ne pas profiter de cette année pour approfondir vos connaissances dans le domaine ? La santé mentale des salariés français n’a jamais été aussi mauvaise que cette année. Ils vont avoir besoin d’aide comme jamais auparavant. C’est l’occasion de vous faire du bien, en même temps que d’aider les autres.   

Le stress, c’est aussi le mal des professionnels de bien-être !

Création du centre en ligne YOGAsophro

En cette fin d’année 2020, j’ai la joie de vous annoncer la création d’un centre en ligne de YOGAsophro. Cette plateforme a pour vocation d’accueillir des cours et des formations en ligne, moitié en présentiel sur zoom ou en vidéo replay ou non.

Dans le passé, je faisais partie de ces profs et sophrologues à critiquer ouvertement les formations en ligne et notamment leur qualité. Mais avec le COVID, comme beaucoup de professionnels de mon secteur, j’ai dû m’y mettre. Alors pendant le premier confinement, j’ai transféré complètement en ligne le contenu en présentiel des formations de YOGAsophro. Et alors que certains stagiaires grimaçaient un peu au départ, ils ont croyez moi, complètement changé d’avis en cours, pour ne plus vouloir du tout faire d’aller retour entre Paris et là où ils se trouvaient. Pour moi, cela a été un déclic également. J’ai constaté, que les formations en ligne marchent, notamment s’il y a une vraie personne de l’autre côté de la toile pour guider les stagiaires dans leur apprentissage. J’ai donc conçu ce centre en ligne avec pour principe de conserver le lien humain au cours des formations.

En fait, Internet offre aujourd’hui, la possibilité d’approfondir au delà d’une formation classique ses connaissances. Là où on entend une seule fois un professeur en classe, il est possible dans ce nouveau mode d’apprentissage, de visionner les vidéos du cours autant de fois que nécessaire pour s’en imprégner, de revoir les exercices pratiqués et également d’entrer en contact avec les professeurs en ligne, le tout à son rythme depuis le confort de sa maison. Bref un vrai luxe ! Notamment quand on manque de temps ! Quand la formation est connectée aux réseaux sociaux, il est possible également de nouer des liens avec les participants, d’échanger et pourquoi pas de s’entraîner ensemble si la distance physique le permet. Les formations en ligne ouvre vraiment une possibilité extraordinaire de se former où que l’on se trouve et à n’importe quelle heure !

La fin d’année 2020 et le début d’année 2021 commencent par le lancement d’un cours mensuel d’1h30 de gestion du stress : ouvert aux particuliers et aux professionnels, ce cours vous permet de trouver un espace de ressourcement depuis votre maison. Vous repartez avec des exercices quotidiens à mettre en oeuvre tout au long du mois et la possibilité de revoir le cours et de refaire le cours durant tout le mois.

Les professionnels (professeurs de yoga ou/et de sophrologie) auront également la possibilité cette année, de commencer et de suivre quand ils le souhaitent la formation de YOGAsophro, gestion du stress en 40 heures. Datadockées, elle bénéficie également de la certification Yoga Alliance : une très bonne façon d’approfondir ses connaissances en gestion du stress, en yoga et ou en sophrologie.

J’aurai tout au long de l’année, de nouvelles choses à vous proposer. En attendant, vous pouvez dors et déjà créer gratuitement votre compte sur le site, et profitez des cours en ligne gratuits disponibles pour vous.

YOGAsophro formation, gestion du stress

Envie de vous spécialiser en gestion du stress ?

Vous êtes sophrologue et/ou enseignant de yoga ?

Vous avez envie d’ajouter des outils de yoga et / ou de sophrologie à vos cours de yoga ou de sophrologie afin de les enrichir et de les approfondir l’une et l’autre et vous souhaitez acquérir la méthode pour le faire ?

Vous avez envie de suivre votre formation depuis chez vous, à votre rythme dans le confort de votre maison, mais en contact avec une formatrice et un enseignement personnalisé tout en bénéficiant des échanges d’un petit groupe de 5 personnes?

Si vous répondez oui aux 4 questions, cette formation de 50 heures (30 heures en visio, 17 heures en ligne et 3 heures de stage) s’adresse spécialement à vous.

Prochaine dates de formation :

27, 28, 29, 30 octobre et dimanches 8 novembre et 22 novembre. Horaires : 9h30 à 15h30 pour les visios.

L’apprentissage en ligne de 17 heures se fait à votre rythme, et se valide par des quizz en ligne. La fin de la formation est validée par un stage pratique et un rapport de stage.

Programme de la formation :

  • Comprendre, évaluer et soulager le(s) stress.
  • Les outils de YOGA et de sophrologie adaptés (postures, respiration, RD1, yoga nidra, SBV, méditations, etc.)
  • Comprendre les tensions de différents niveaux (physique, émotionnelles, cognitives)
  • Suivre pas à pas la méthode pour apprivoiser le(s) stress.
  • Apprendre à donner une séance de YOGAsophro en groupe et en individuel.

Programme complet et tarif sur demande. Prise en charge par un OPCO possible, notamment par le FIFPL si vous êtes en libéral. La formation est datadockée et certifée YOGA alliance et en tant que telle peut vous aider à maintenir votre certification YOGA ALLIANCE :

yogasophroformations@gmail.com

YOGA/SOPHRO – Planifier ses cours ou pas ?

C’est toujours un grand sujet de discussion entre professeurs de yoga et de sophrologie ! Planifier ou pas ses cours à l’avance ? Cinq conseils et un outils de planification à télécharger

La réponse à cette question ne s’impose pas comme une évidence. Bien sûr, planifier rassure et élimine le stress du prof surtout quand on débute. Tout est très clair dans sa tête. Et l’heure du cours avec les nouveaux élèves arrivent. Et là, la prévision et les enchaînements de technique correspondent soudain mal à la réalité des élèves sur le tapis. L’élève qui était sensé faire le chat et la vache, exercice pourtant normalement accessible à la grande majorité des débutants souffre ce jour-là d’une douleur insupportable au poignet… ! J’exagère un peu, mais en plus, il n’est pas le seul, son voisin à côté sur le tapis rose, a mal à l’épaule et là, les beaux enchaînements de vinyasa prévus risquent de tomber à l’eau également, et il y a ce troisième élève, raide comme un piquet, qui a beaucoup de mal avec la posture du chien tête en bas , son bas du dos prend la forme d’un ballon quand il rentre dans la posture. Le piège ici consiste ici à trop ralentir le cours pour que ces trois élèves sur votre groupe de 10 puissent suivre. Bien sûr, il faut absolument sécuriser leur pratique, mais certainement pas en ralentissant tous les autres élèves. A la fin du cours, 50% de vos prévisions avant le cours sont tombées à l’eau ! Et là, on commence à se poser des questions… Ai-je été trop ambitieux, si le cours a été ralenti, est-ce que les élèves plus avancés en ont eu pour leur compte ? Comment faire la prochaine fois pour que le cahier des charges collent à la réalité ?

Finalement au bout de quelques années dans le métier, il est courant d’entendre les professeurs dire qu’ils ne préparent plus rien à l’avance. Les plus inspirés affirment qu’ils laissent leurs intuitions les guider. D’autres que ce n’est pas eux qui font le cours, mais qu’ils sont guidés par leurs « maîtres spirituels », et d’autres continuent à planifier… Qui d’entre eux a raison ?

Côté sophro, la structuration des cours à l’avance semble encore plus délicate. Un vous avez déjà structuré une séance entière pour le groupe, et en discutant avec les uns et les autres en début de cours, une demande spécifique se dégage ce jour-là pour travailler la problématique de la confiance en soi, alors que vous aviez prévu de travailler sur un morceau de RD2 . Si nous restons sur le cours planifié à l’avance, sans doute oublions-nous de placer le curseur avant tout sur le plus important : le principe de réalité objective et le principe fondamental d’adaptabilité. Le premier demande au sophrologue de comprendre et percevoir son propre état de conscience pour en tenir compte face à celui de son « élève », le deuxième lui impose de s’adapter à la réalité du client qui pratique et non l’inverse, ce qui bien sûr, impose un lâcher prise et une capacité d’autant plus importante d’adaptation pour le professionnel. Petit stress supplémentaire pour les sophrologues qui achèvent tout juste leur formation, et ils sont nombreux chaque année, vous ne maîtrisez pas encore toutes les techniques de mémoire et vous auriez aimé préparer la séance et revoir vos scripts avant de vous lancer…

1 – Principe numéro 1 côté sophro comme yoga, il va falloir dans un cas comme dans l’autre, de toutes façons prendre en compte la réalité des pratiquants. Laissez votre papier de côté et trouver les adaptations possible pour les élèves en souffrance tout en ne retardant pas les autres. Et adaptez le cours ce jour-là au niveau moyen du groupe. En sophro, ne nous laissons pas absorber complètement par la problématique d’une seule personne du groupe, surtout si elle est bavarde… Canalisons !

2 – Planifier vos cours, oui, mais, pas avant d’avoir rencontré vos élèves.. On peut planifier le premier cours par exemple. Si vous suivez le même groupe toute l’année, il va falloir envisager une suite logique et progressive… Il faut se poser alors les questions suivantes : quel niveau a mon groupe ? Est-ce que certains me suivent depuis plusieurs années ou pas ? Si vous donnez vos cours dans un centre de yoga avec un turn-over important, la planification des cours n’aura pas beaucoup de sens, il y aura toujours des nouveaux dans le cours à accueillir… quel sera alors l’organisation du centre à ce niveau-là ?

3 – Comment trouver les idées du cours ? Pour un cours avec un groupe stable, dégager une thématique en accord avec les élèves au début du cours me semble le plus efficace en termes de satisfaction. Demander à vos élèves leurs attentes pour le cours durant l’année, tout en sachant qu’elle peut évoluer, et créez vos cours en fonction ! Ils sont stressés et ils cherchent de la détente ? Pourquoi ne pas leur enseigner les meilleures techniques de YOGA et de sophro afin qu’ils retiennent celles qui leur convient le mieux et qu’ils développent une pratique de 15 minutes dans leur vie quotidienne. Ils manquent de souplesse ? Enseignez-leur durant 4 à 5 séances une pratique de yoga par coeur pour qu’ils puissent la réutiliser chez eux. On peut varier les thématiques à souhait et en alterner ainsi par bloc tout au long de l’année.

4 – Vous n’aimez pas programmer et préférez laisser parler votre intuition ? Cela peut très bien marcher, surtout, si vos élèves changent tout le temps dans le cours. Comment dès lors bâtir votre cours sans rien ? Justement, ne partez pas de rien ! Ayez toujours en tête une séquence efficace ! Pratiquez -là régulièrement pour la connaître absolument par coeur. Et semaine après semaine, varier et intégrer de nouvelles postures à l’intérieur en prenant soin avant de les introduire dans vos cours de les avoir pratiquées vous-même la veille, de façon à ce que les adaptations possibles, explications et contre-indications soient bien présentes et fraîches dans votre mémoire. Côté sophro, demandez les besoins spécifiques de vos élèves le jour J et bâtissez en fonction notamment si une demande globale voit le jour ce qui est très souvent le cas. La sophrologie est assez souple pour utiliser une même RD pour différentes problématiques. Adaptez-le cours à la demande en introduisant une intention sur les RD… la fois suivante prévoyez des techniques spécifiques qui répondent à la problématique. Toutes les deux ou trois séances refaites le point avec les élèves pour ajuster… au groupe les techniques.

5 – Utilisez un outil de planification globale sur par exemple 32 séances ! 32 séance est en général le nombre de cours donnés durant une année hors vacances scolaires. Cela peut-être une bonne idée pour vraiment avoir un schéma global durant toute l’année et ne pas se répéter trop par rapport aux années précédentes. Reprenez tous les conseils dans les derniers paragraphes. Planifiez uniquement votre première séance, attendez la deuxième ou la troisième pour bâtir le restant de l’année. Gardez précieusement votre trame de cours d’une année sur l’autre pour voir son évolution. Je vous offre ici gratuitement mon planificateur personnel. En espérant qu’il vous aide ! Bonne pratique à toutes et tous !

Petite histoire de la méthode YOGAsophro

J’aime à penser que tout ce que j’ai appris dans la vie, provient de personnes qui me l’ont enseigné. Et quand bien même les créations surgissent, elles proviennent d’éléments transmis par d’autres. Je vais même plus loin dans ma façon de penser : les plus grands génies comme Einstein n’ont pas hésité à confier que leurs plus grandes découvertes provenaient de l’intuition, qu’est-ce que l’intuition si ce n’est une source mystérieuse ?

Dans la tradition yogique existe une transmission de connaissances du yoga par lignée. Dans mon cas, j’ai été formée par une lignée de maîtres issus principalement de l’Himalaya. Mes maîtres sont : Sivananda et deux de ses disciples (Vishnudevananda et Satyananda), Caycedo, Nishala Joy Devi, Henri Miller.

Lorsque je me suis formée à la sophrologie, j’ai été frappée par la similarité du yoga et de la sophrologie et surtout par le non-sens de les séparer. Sans le savoir et sans s’en réclamer, les sophrologues sont beaucoup plus raja-yogis que les propres enseignants de yoga aujourd’hui. Je dirai même qu’ils sont maîtres dans l’art de calmer le mental, le but même du yoga sutra énoncé par Pantajali dans ses yogas sutras : « YOGAS CITTA-VRITTI-NIRODHAH. » La sophrologie représente une forme de pratyhara, la cinquième étape des yogas sutras de pantajali : le moment où le yogi prend conscience de son monde intérieur et en découvre les aspects les plus déroutants. Là siège entre autre l’inconscient dont nous a parlé Freud… bien connu des yogis bien avant l’heure. Dans pratyhara, grâce à la sophrologie et au yoga nidra, le pratiquant apprend à surpasser les opposés, le fameux raga dvesha dont parlent les yogis « j’aime, j’aime pas. »

La méthode que je propose aujourd’hui de YOGAsophro est là pour enrichir vos outils de sophrologues ou de professeurs de yoga… et de vous permettre de faire ce cheminement là également et plus encore. Je propose une réunion d’informations le 30 juin prochain en visio à 19 heures. Inscription par mail : yogasophroformations@gmail.com